Sweet FM étend sa couverture au Loir-et-Cher

barre fréquence

Sweet FM étend sa couverture au Loir-et-Cher. A partir du 3 juillet, la radio locale Plus FM change d’identité et diffusera ses programmes sous le nom de Sweet FM. En reprenant les fréquences, l’équipe et les locaux de Plus FM, Sweet FM connait ainsi une phase de développement sans précédent dans son histoire.

 

 

regie_radio_regions_sweet_fm_plus_fm

 

C’est une page qui se tourne pour Plus FM. « En accompagnant Plus FM, notre objectif de départ était la promotion de la vie locale. Vingt-cinq ans après, la mission a été atteinte pour cette radio loir-et-chérienne qui compte entre 10.000 et 15.000 auditeurs. Les défis technologiques à relever et une globalisation du marché publicitaire font que les radios doivent avoir une taille critique plus importante. Afin d’être à la hauteur des attentes de nos auditeurs et de garantir un avenir pour les salariés de Plus FM, nous avons choisi de transmettre le flambeau à Sweet FM » déclare Alexandre SINE, secrétaire général du groupe Humanis, actionnaire de Plus FM.

 

Désireux de céder sa radio, le groupe Humanis, propriétaire depuis vingt-six ans, avait néanmoins à cœur de ne pas compromettre l’ancrage local de Plus FM. Sweet FM, pour récupérer les 6 fréquences Plus FM, a ainsi garantie le maintien des locaux en plein centre-ville de Blois et de reprendre également les équipes locales. Sweet FM étend sa couverture au Loir-et-Cher.

 

Objectif : atteindre entre 40 000 et 50 000 auditeurs en Loir-et-Cher

 

Héritant d’une radio basée à La Ferté-Bernard (Sarthe), Sweet FM a progressivement gagné du terrain, en s’implantant à Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir), au Mans, puis à Alençon… Aujourd’hui, la radio dispose de onze fréquences, essentiellement dans la Sarthe. Elle compte dix-sept salariés, dont sept journalistes en CDI. 

 

« Grâce aux ondes, nous avons déjà des auditeurs du côté de Mondoubleau et Savigny, souligne Wilfrid TOCQUEVILLE, directeur de Sweet FM depuis 2004. A partir du 3 juillet, des décrochages locaux seront effectués, avec une production éditoriale qui sera réalisée ici à Blois par les deux journalistes déjà en place. Le gros succès de Sweet FM est lié à l’info trafic qu’on relaie à l’antenne toute la journée. » Le matin comme le soir, des sessions d’informations sont diffusées, agrémentées de musique et jeux en journée. « Les auditeurs entendront un rythme un peu différent avec de nouvelles voix mais nous resterons ancrés dans le territoire », affirme Émilien BORDERIE, rédacteur en chef de Sweet FM. D’ici quatre à cinq ans, l’objectif de Sweet FM est d’atteindre les 40.000 à 50.000 auditeurs en Loir-et-Cher.

 

Sweet FM étend sa couverture au Loir-et-Cher

 

La dénomination Plus FM est appelée à disparaître dans les jours qui viennent pour être remplacée, dans un souci d’homogénéité, par Sweet FM. En revanche, l’implication quotidienne de cette radio indissociable du paysage médiatique départemental est conservée, voire renforcée : le relai de l’actualité locale et régionale restera une priorité, avec des rendez-vous à l’antenne du lundi au dimanche. S’y adjoindra un important dispositif, permanent, d’information routière et ferroviaire.

 

Le rapprochement avec Sweet FM se traduira par l’arrivée d’émissions interactives, d’accompagnement et de divertissement qui faisaient sans doute jusque-là défaut dans la grille des programmes de Plus FM. Plusieurs événements, comme des plateaux d’artistes musicaux ou des directs sportifs sont par ailleurs déjà dans les cartons. Dans le Loir-et-Cher aussi, Sweet FM entend se positionner comme un média positif, ancré dans la vie locale et facile d’accès, au service des auditeurs et des acteurs économiques, institutionnels ou associatifs.

 

Sweet FM : chiffres et fréquences

 

Après rachat de Plus FM, le chiffre d’affaires de Sweet FM dépassera les 2 millions d’euros pour un effectif total de 20 salariés. A compter du lundi 3 juillet 2017, passage d’un réseau de 11, à 17 émetteurs : Sweet FM s’écoutera dès lors à Blois sur 89.4, Vendôme sur 97.4, Montoire-sur-le-Loir sur 90.8, Lamotte-Beuvron sur 105.8, Romorantin-Lanthenay sur 96.7 et Montrichard sur 99.3. Dans le courant de l’été, l’implantation de Sweet FM se verra par ailleurs renforcée en Normandie avec l’activation d’une 18e fréquence, dans l’Eure, à Verneuil-sur-Avre.

 

Pour plus d’information sur Sweet FM : http://www.sweetfm.fr/